Alya Sebti

Le fruit interdit – De la relation entre l’art et l’espace public

Un court discours tenu à la conférence FUTURE MEMORIES à Addis-Abeba le 18 septembre 2014.

Alya Sebti cite « Between Walls », une exposition qui a eu lieu aux mois de juin et juillet 2012 à Rabat et dont la curatrice était Yasmina Nadji https://annaraimondo.files.wordpress.com/2012/07/catalogue_between_wall_web.pdf (15.1.2015) et la Biennale de Marrakech, 5e édition 2014, dont elle était elle-même la curatrice http://www.marrakechbiennale.org (15.1.2015).
Alya Sebti, née en 1983 à Casablanca vit actuellement à Berlin. Après avoir été responsable du management pour Paris Photo en 2009, elle a été directrice de l’art contemporain international au Art Holding Morocco jusqu’en 2011. Curatrice indépendante et directrice artistique de la 5e édition de la Biennale de Marrakech en 2012, Alya Sebti est actuellement curatrice de l’exposition « Casablanca, énergie noire » à Mons, la Capitale Culturelle Européenne 2015. Parmi ses expositions récentes on note : « Now Eat my Script » (Berlin, KW, 2015), « Équilibres / Ausgleich » (Berlin, Wentrup Gallery, 2014), « Of Other Spaces » (Casablanca, Al Hoceima, Utrecht, Amsterdam, 2013), « You Never Left » (Casablanca, Galerie HD, 2011), « Reza Aramesh /Shadi Ghadirian » (Rabat, 2010), « Fashion Loves Tribe » (Berlin, Galerie Morgen, 2010), « Urban Landscape » (pavillon marocain à la Biennale de la Photographie à Amsterdam, 2012) et « Des espaces autres » (Al Hoceima, Casablanca, 2012).
Entre 2012 et 2014, elle a initié un cycle d’expositions en ligne avec Arte East sur le thème de l’art contemporain au Maroc, en Algérie et Tunisie. Elle coédite également la revue Pas de Deux, qui présente le programme d’artistes en résidence du même nom, dont elle est responsable à la Villa Romana (Florence, 2014). Parmi ses dernières publications, citons : « Biennale, from Grounding to Meeting Space » (POSITION Social Changes through Art in the Arab World, Akademie der Künste, Berlin, 2014) ; « The Building up of a Network of Residencies in Maghreb and Beyond » (Take On Art, Delhi, 2013) ; « Beat Generation, made in Morocco » (L’art même, Bruxelles, 2012). Parallèlement à son activité de consultante en art visuel et ses initiatives culturelles en Afrique du nord, Sebti est membre du Comité d’administration de l’International Biennale Association.

Go back